Flash CSE INGENIERIE mars 2020

Vendredi 3 avril 2020, par CGT CAPGEMINI // Capgemini DEMS (Ingénierie)

La plénière CSEE s’est déroulée jeudi 26 mars dans des conditions évidemment dégradées du fait du confinement (réunion Skype). La CGT avait, lors de la préparatoire de la veille, posé les conditions :
Une réunion entièrement consacrée au COVID-19 et l’absence de votes puisque les conditions de confidentialité ne pouvaient être assurées. Le refus des autres OS de n’aborder que ce seul point a conduit au consensus suivant : On abordera en priorité le sujet COVID, les sujets nécessitant un vote seront reportés.
La réunion plénière démarre par l’approbation des PV des réunions précédentes et là, surprise, les autres OS changent radicalement d’avis et proposent le vote des PV suite au coup de gueule de la Direction. Il faudra une interruption de séance pour que l’on arrive enfin à faire reporter ce vote. Les élu-e-s CFDT et CFTC crient à l’obstruction ! Et bien non, chers « camarades », nous ne sommes tout simplement pas des girouettes qui décident une chose le mercredi pour tenter de faire tout son contraire le jeudi !

Point COVID-19

**Situation des salarié-e-s suite au confinement

La direction nous transmet les informations suivantes :

  • Situation fluctuante. Les chiffres donnés varient d’un jour sur l’autre
  • Santé :
    • Moins de 5 cas avérés de salariés infectés par le virus (au 26 mars)
    • Environ 100 quatorzaines de sécurité (par exemple, salariés qui ont été en contact avec une personne infectée)
    • Environ 100 salariés arrêtés pour garde d’enfants de moins de 16 ans.
  • 90% des salariés en télétravail. Selon la Direction, un gros effort (nouveaux PC, masterisation...) a été réalisé pour permettre le télétravail d’autant de salariés.
  • 6 sites sont fermés. Melun, Vernon, Guyancourt, Dompierre sur mer, Mougin et Monbonnot.
  • Pas de salariés à l’étranger
  • Environ 800 salariés sans activité facturable
    • R&D, mais capacité limitée : environ 200 salariés
    • De nouveaux projets pourraient être lancés
    • Intercontrat
    • Participation à des offres pour préparer le rebond
    • Formation (pluralSight). 300 licences supplémentaires
    • Passage de certifications
    • Situation en dégradation lente : +20 salariés/jour non facturés

La CGT s’étonne que l’on fasse venir sur sites des salariés travaillant sur des projets non-critiques.

La réponse de la Direction est malheureusement conforme à celle que l’on attendait :
« On a des contrats. Dès lors que les gens peuvent intervenir avec des critères de sécurité conformes à la législation, nos obligations contractuelles doivent être respectées ».

Le business prime une nouvelle fois sur la santé et la sécurité COVID-19 une reprise d’activité rapide due à la réouverture de certains sites clients ! A croire que l’épidémie est en passe de se terminer alors que nous sommes bien loin du pic !

**Mesures d’hygiène

Des élu-e-s demandent la distribution de masques et de gants aux salarié-e-s sur site ou chez le client, au moins pour les salarié-e-s contraints de prendre les transports en commun.

La direction renvoie vers la responsabilité individuelle des salarié-e-s ! Des élu-e-s demandent la distribution de kits de désinfection. La direction répond que du gel est disponible. Des gants, des lingettes et des masques sont disponibles lorsque
nécessaire...

**Dérogations de déplacement

Dérogations de déplacement
Beaucoup de dérogations ont été signées mais fortement revue à la baisse, car la direction envisageait une réouverture rapide de certains clients (Airbus). Tous les salarié-e-s amenés à se déplacer sur site client ou en agence ont une dérogation au
nouveau format.

**Frais générés par le télétravail

La Direction ne prévoit pas l’octroi d’une de prime de télétravail, sauf pour salarié-e-s ayant un avenant à leur contrat de travail. Si plus de télétravail que prévu sur l’avenant, pas d’indemnisation supplémentaire.

Prise en charge des transports (ex : véhicule personnel plutôt que transport en commun pour éviter la promiscuité) ? Pas prévu non plus ! Nous demandons la prise en charge de frais liés au véhicule personnel.

**Congés

La Direction confirme que les congés payés pris même par anticipation tombant pendant la phase de confinement ne pourront être annulés ! Celui-ci a même commencé à imposer des RTT à bon nombre de salariés pouvant aller jusqu’à la fin de la période du 31/12/20 ! (voir communication spécifique de la CGT)

CED (Notes, augmentations, coefficients)

Bien que la Direction se soit targuée d’une « très bonne année 2019 », les résultats en terme d’augmentation des salarié-e-s ne sont toujours pas à la hauteur. L’augmentation de la masse salariale est même inférieure à celle de l’an dernier ! Bref, on continue à se moquer de nous !

40 % des salarié-e-s n’a droit à aucune rallonge et encore une fois, ce sont les cadres supérieurs qui bénéficient du plus gros pourcentage. Ainsi, les « Practice Managers », avec un salaire annuel moyen de 80 323 Euros se voient augmentés de 4% !! La Direction explique benoîtement qu’il faut bien retenir les meilleurs !

Lors des promotions du grade C vers le grade D, les hommes sont augmentés en moyenne de 5.23% tandis que les femmes ne le sont que de 3.27% !

Une nouvelle fois, on constate la même politique et l’accentuation des inégalités chez Capgemini. Rien n’est fait pour tendre vers l’égalité salariale femmes-hommes, aucune mesure d’augmentations générales et une population de cadres supérieurs mâles qui se gave la plus grande part du gâteau.