Déclaration CGT Capgemini à l’ouverture de la NAO

Jeudi 23 janvier 2020, par CGT CAPGEMINI // Négociation collective

Issy les Moulineaux, le 23 janvier 2020

Les NAO, négociations annuelle obligatoire, s’ouvrent cette année dans un contexte de forte mobilisation contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement et des organisations syndicales dîtes réformistes. Cette contre-réforme qui remet en cause notre système par répartition pour lequel chacun et chacune cotisent en fonction de leurs moyens et reçoivent en fonction de leurs besoins est une aubaine pour un certains nombres de grandes entreprises qui susurrent à l’oreille du gouvernement.

La politique salariale de Capgemini comme celle des autres entreprises du CAC40, est pilotée par ses actionnaires institutionnels que sont les BlackRock, AXA, Amundi et consorts.

Ces mêmes actionnaires qui nous interdisent chaque année des augmentations générales de nos salaires, empêchent l’égalité salariale immédiate entre les femmes et les hommes, et qui se goinfrent des résultats et de la richesse créée par les salarié.e.s, sont également ceux qui seront les grands gagnants de la réforme des retraites Macron ...

Et ce sont toujours ces actionnaires qui rêvent de bénéficier du report du régime de retraite solidaire par répartition vers un régime de retraite individualisé par capitalisation.

Moins nos salaires seront élevés et tant que les grandes entreprises bénéficieront d’exonérations de cotisations sociales, de CICE et de CICR, alors les caisses des comptes sociaux en pâtiront.

Nous en avons déjà la preuve avec les caisses de retraites, de la sécurité sociale et de l’UNEDIC.

C’est dans ce contexte que nous appelons à la mobilisation les salarié.e.s de Capgemini pour :

• Pour de véritables augmentations de salaire,
• pour l’égalité salariale immédiate entre les hommes et les femmes,
• pour le financement de notre protection sociale par la cotisation,
• contre le projet de réforme de retraite à points.

Répondre à cet article