Formation. Et si les CFP n’existaient plus ...

Mercredi 29 avril 2015, par Manu // Négociation collective

La négociation sur la formation professionnelle a reprise jeudi 16 avril, après un arrêt de la négociation en juin 2014. Ont été abordés les sujets comme le CPF [1], les CFP [2], les formations éligibles.

 Le compte personnel de formation, dit le CPF

Il remplace le DIF à partir du 1er janvier. Ce compte est plafonné à 150h sur 7,5 ans et est actif tout au long de la vie professionnelle. C’est un droit transférable. La question se pose de savoir qui gère ce compte (budget et catalogue) : Capgemini ou le FAFIEC (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) ?

 Les formations éligibles

Elles doivent être diplômantes ou certifiantes, et être inscrites au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Mais actuellement, il existe peu de certifications dans ce répertoire pour nos professions. Il sera alimenté au fil du temps.

 la CFP (Commission de Formation Permanente)

Vous connaissez actuellement le fonctionnement de cette commission : un catalogue avec des formations professionnelles (sans relation avec votre métier actuel) mais surtout personnelles vous est proposé tous les ans. C’est vous qui choisissez la formation et sa date.

Actuellement dans les commissions formation, le mot d’ordre est à la réduction de budget, suppression des formations non professionnelles et réduction du nombre de jours de formation. Car comme c’est l’entreprise qui paie, elle trouve ces formations trop chères et inutiles puisque ne participant pas à la compétitivité de l’entreprise !!

Pour palier à ce problème, elle propose de modifier le catalogue et le budget. La direction souhaite séparer les formations professionnelles et les formations qu’elle appelle de loisirs (formations culture et découverte, formation citoyennes, …) :
pour les formations professionnelles, elles les gardent sur la CFP, mais en choisissant des formations qu’elle devrait vous faire passer dans le processus normal de formation professionnelle (via le service RH suite à un EDP, CED ou ODM)

pour les formations dite de loisirs, certaines seront définitivement supprimées (trop loin de nos métiers !), les autres seront sorties du catalogue et seront financées sur un budget différent.

Ce qui change, c’est qu’elles devront être prises sur des RTT ou des congés, donc pas de salaire payé. Seuls les frais de déplacement et d’inscription seront pris en charge. Vous pensez que votre manager va signer votre demande de CFP et acceptera de payer les frais inhérents à cette formation, qui s’effectuera pendant vos congés pour une formation non professionnelle ?

C’est purement et simplement la fin des CFP actuelles. Et ce n’est pas possible. La CGT revendique une augmentation du budget à 2% de la Masse Salariale, de garder toutes les formations qui sont au catalogue, voire d’étoffer ce catalogue et ne pas rogner sur le nombre de jours de formation.

  Aidez nous à garder cet avantage

 Non au démantèlement des CFP

Répondre à cet article

1 Message


Mots clés

Derniers commentaires

1er/05 — Formation. Et si les CFP n’existaient plus ... — par Isabelle Roquefort

bravo à vous pour tous ces combats qui sont loin d’etre faciles je le sais. Je soutiens votre action merci à vous pour nous ! Lire la suite »