Europcar : les salarié-es vendu-es à Capgemini en grève !

Mardi 14 avril 2015, par Manu // L’actualité Sociale

Les salarié-es de l’équipe d’APS Greenway appartenant au service informatique d’Europcar seront repris-es par Capgemini au 1er juin 2015. Celles et ceux de International Service Desk ont été racheté-es par Stéria. Pour défendre leur intérêt ils et elles sont en grève depuis le 12 mars.

Dans un contexte de plan de suppression d’emplois chez Europcar France et dans la plupart des filiales, cette externalisation chez Europcar International ressemble fort à un plan de suppression d’emploi déguisé. Vu le niveau de chômage en France il est inacceptable qu’une entreprise florissante et profitable comme Europcar mette ainsi nombre de salarié-es sur le carreau.

La direction ayant opposé une fin de non recevoir, les salarié-es « externalisé-es » ont donc décidé de se mobiliser. Ils sont en grève depuis le jeudi 12 mars. Leur objectif est de faire entendre leur revendication.

Ils ont reçu de nombreuses marques de soutien et de solidarité de la part de leurs collègues des autres services, et c’est tant mieux !

Le refus de cette externalisation est légitime et Europcar doit en assumer financièrement l’impact pour les salarié-es.

Depuis peu nous avons appris que c’est Capgemini TS qui rachète ce petit bout de l’activité du service informatique d’Europcar.

Les salarié-es en grève exigent

  • de réelles garanties sur l’emploi
  • des compensations financières de la part d’Europcar
  • un engagement sur un véritable plan de formation pour leur donner des perceptives chez Capgemini.

La CGT Capgemini sera vigilante aux conditions d’intégration, d’harmonisation et d’emploi des salarié-es d’Europcar.

Répondre à cet article