Résultats Capgemini 2016 : Merci les salarié-es !

Jeudi 30 mars 2017, par CGT CAPGEMINI // UES Capgemini

 [1]

 Capgemini le groupe le plus rentable du secteur…grâce à ses salariés !

 Pour remercier les 22000 salariés : une enveloppe de 1M€ pour la NAO (négociation salariale)

Parce que cela leur convient ou pour « protester » (???) des syndicats ont signé cet accord que tous dénoncent pourtant…

Paul Hermelin à propos de la négociation obligatoire sur les salaires (mai 2016 à l’AG des actionnaires) a dit :

  • « cette obligation (..) a été faite avec succès puisque la majorité des syndicats, représentant une majorité des salariés français, a signé l’accord. »

La CGT Capgemini n’a pas signé cet accord. Car signer signifie :

  • Donner son accord à cette politique salariale 
  • Objectif de rentabilité pour 2017

Accepter de demander en 2017 plus d’efforts aux salariés et donner toujours plus à ses dirigeants et actionnaires.

Serge Kampf : « l’important c’est d’aimer, aimer ses collaborateurs, aimer ses clients. ».

Pour la direction actuelle ça serait plutôt : « l’important c’est d’aimer ses actionnaires et d’exploiter ses salariés. »

 Objectifs de rentabilité pour 2017 : 11,9% !

Les restitutions de CED ont pour seul objectif de vous demander plus d’efforts en 2017 et atteindre l’objectif de rentabilité promis aux actionnaires qui payera grassement en retour les dirigeants….

Pendant ce temps la logique du Up or Out se met en place un peu plus : après les référentiels métiers et les grades, l’accord GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Carrières) permettra de pousser vers les sortie les salariés qui ne seront pas assez rentables ou pas assez motivés.

 Le rôle des syndicats est-il de défendre les intérêts des salariés ou ceux de la direction ?

Accord

CGT

 CGC

FO

 CFDT

CFTC

 Direction

Salaires
GPEC

 Marre de ne pas être augmenté – Votre évaluation est injuste – Pour que ça change…

 Contactez vos délégués syndicaux CGT et soutenez nos actions à venir

 Action N°1 : Ecrivez aux actionnaires

P.-S.

Via la Mutuelle de tracts, sur Syndicoop.fr, plateforme syndicale et coopérative.