FLASH CE CAPGEMINI TS NOVEMBRE 2016

Jeudi 8 décembre 2016, par CGT CAPGEMINI // Capgemini TS

 Bilan Formation 2015.

La directrice de l’institut de Formation a présenté son bilan. Elle insiste sur la nécessité de l’e-learning pour réduire les coûts et « parce nous sommes au XX1e siècle » A l’adresse des élus qui pointent les excès, le message est clair : « vous êtes ringards ». La CGT note « formation elearning pour tous, présentiel pour les hauts potentiels ! », on aurait mal compris car « 50% des heures de formation en e-learning et non 50% des formations ».

La commission de formation avait émis un avis négatif : trop d’e-learning « sec » (sans accompagnement-tutorat comme pour la nouvelle formule « blended »), trop de formations en anglais (respect de la loi Toubon et article 2 de la Constitution), des chiffres « arrangés » : pour faire arbitrairement grossir le présentiel, les heures de formation des contrats de professionnalisation ont été agrégés avec le présentiel de la formation continue : voilà comment la direction manipule les chiffres.

La CGT a réclamé aussi qu’une analyse qualitative soit faite avec une synthèse des évaluations que font les salariés sur les formations e-learning surtout ; ceci a été rajouté dans la motion faite par le CE, votée par tous les élus.

 Axe de formation 2017.

Le CE suit l’avis de la Commission . Médiocrité de certaines formations, toujours trop d’anglais, quasi absence de conditions de travail adaptées : en cours de projet, hors du temps de travail, pas de lieu adapté au besoin de concentration…la CGT souligne une fois de plus l’impossibilité d’effectuer ces formations sur site client (pas de connexion possible / normes sécurité client), et n’a pas à être faite le soir ou le week-end à la maison. Perle d’un élu CFTC : « le salarié est peut-être mieux à la maison pour ces formation ». Tollé de nombreux élus. Les formations qui sont au plan de formation du salarié doivent être effectuées durant les heures de travail.
La motion présentée est votée à l’unanimité des élus.

 Effectif-ARVE.

L’ARVE sur certaines practices est légèrement dégradé en raison de l’absorption des nouvelles recrues : transformation stagiaires-CDD. En + de cet aspect, voulu chez FS, car nombreuses avant-vente et blocage volontaire des ressources pour staffing différé vu les perspectives de démarrage de gros projets.
Licenciements 9 sur le mois : inquiétude des élus sur Bretagne Normandie , 3 licenciements en octobre, déjà plusieurs en septembre, 0 rupture conventionnelle sur cette région…

 Tea-Astreinte

Plusieurs projets très consommateurs doivent être regardés à la loupe : ITCE et Europcar. Pour ce dernier, la CGT a informé qu’une demande de travail les samedis jusqu’à fin 2016 ont été faites par le management sans préavis (jeudi pour samedi). Finalement non maintenue, mais la CGT demande une enquête approfondie (astreinte + TEA+ conditions de travail). UNSA s’inquiète pour ITCE.

 Situation économique

Bonne performance dans l’ensemble de l’Europe et de la France > Amérique du Nord. Atteinte des objectifs.

Regroupement Aix en Provence

Le projet immobilier associé au regroupement des entités de Capgemini TS de Marseille, Sogeti France et Sogeti HT est présenté par son directeur de projet. Statut : permis de construire acquis, macrozonage et microzonage réalisés. Livraison prévue pour fin 2017.
Les salariés auraient été consultés, ne seraient que peu impactés…sauf que ce n’est pas l’avis du CHSCT transverse. Selon François JOZAN, les locaux prévus pour 430 salariés issus des trois entités présentent une surface « conforme » de 4300 m2. S’agit-il vraiment de surface utile ? Quel sera l’espace de travail réel, une fois déduits les locaux réservés à des usages ciblés : Lab Innovation, Cafétéria, Méga salle de réunion, Terrasse…

Le CHSCT a rendu un avis négatif sur le projet.

Au final les élus refusent d’émettre un avis et demandent des compléments d’informations. La direction consent (enfin) à nous envoyer le rapport d’expertise.

 Organisation Apps 2017

Une réunion exceptionnelle du CE est planifiée le 28 novembre après-midi. SEXTANT présentera son rapport sur le projet de nouvelle organisation.

 Bilan Social

Le bilan social est envoyé par la direction ; la CGT fait d’ores et déjà remarquer que sur les pages rémunérations les chiffres pour 2013 et 2014 sont identiques... personne n’avait vu !

 Rapport de Situation Comparée

Envoyé par la direction, la commission égalité professionnelle doit se réunir le 9 décembre.

 Chiffres-Bilan CE précédent

Bilan arrêté à fin juin.
Pas de question particulière.

 La majorité au CE impose ses nouvelles règles

Sorties du chapeau de la majorité CFTC, sans concertation de l’ensemble des élus et surtout sans justification argumentée, ni présentation de projections chiffrées le secrétaire du CE met au vote les propositions :

  • Prise en compte des enfants jusqu’à 25 ans et enfants handicapés sans limite d’âge
  • Critères d’attribution : priorité à l’ancienneté plutôt qu’au revenu en cas de surnombre de demandeurs
  • Modulation des subventions selon Ile de France (+15%)- Métropole régionale (+ 8%)- Région hors métropole (inchangé). Que comprendre ?

Selon le bureau du CE-auquel la CGT ne participe pas- il s’agirait d’appliquer ainsi un rééquilibrage « équitable », et cela se rapprocherait, selon la CFTC « des règles pour le remboursement des frais ». Tollé de nombreux élus CGT et CFDT, interruption de séance…La CGT souligne l’absence d’argumentation et de simulation chiffrée.
Le secrétaire CFTC impose de passer au vote :

  • La CGT REFUSE de participer au vote
  • La CFDT s’abstient
  • UNSA et CGC-CFE votent avec la CFTC

Les mesures sont adoptées sans argumentation aucune.

D’où sortent les taux de modulation inventés par le bureau du CE ? Une différence de coût de la vie ? Selon l’INSEE en 2015 les prix en Ile de France sont en moyenne supérieurs de 9 % à la province. Cet écart est dû pour un tiers au logement(*). Cela justifie-t-il une telle différence de traitement pour le bénéfice de prestations du CE ?
La CGT attend des explications et une analyse d’impact sur le budget du CE et surtout une démonstration de la supposée « équité » !
(A noter : la direction en NAO affiche des salaires supérieurs en moyenne de 15 % en IdF).

 Antennes locales du CE

Une proposition de liste de noms par site est présentée par le secrétaire du CE. Ce point n’était pas à l’ordre du jour. CFDT et CGT ont refusé de participer au vote . Malgré cela le secrétaire a fait adopter la proposition par les élus CFTC+UNSA+CGC-CFE

Répondre à cet article