TOUCHE PAS A MON CE - Déclaration CGT au CE ATS INFRA

Vendredi 21 octobre 2016, par CGT CAPGEMINI // ATS-INFRA

Touche pas à mon CE

Nous nous inquiétons sur le devenir des activités sociales.
Au niveau de notre entreprise, rien n’est fait pour arranger la situation. Exclure plusieurs organisations syndicales dont la CGT de la commission sociale et culturelle (asc), c’est volontairement ne pas respecter la voix de près de la moitié des salariés votants. Cette marginalisation ne présage rien de bon.

A croire que tout est fait chez Capgemini pour mettre à mal la mission des élus. Un exemple typique, les élections des CHSCT du 6 octobre 2016. La direction n’a pas été à la hauteur de ses obligations. Certes les élus devaient les organiser mais la direction se devait d’y mettre à disposition les moyens nécessaires ; c’était malheureusement loin d’être le cas.

Ajoutons à cela, les périmètres démesurés des instances qui prouvent la volonté de la direction d’éloigner les élus. Et que penser du vote permettant aux élus d’un territoire d’intervenir dans le choix des membres du CHSCT d’une autre région ?
Au niveau national, c’est d’autant plus grave que le gouvernement envisage de taxer les activités sociales. L’objectif est de récupérer 1,4 milliards d’euros sur la dotation attribuée aux salariés. Ainsi, ils taxeraient les ayants droits qui perçoivent plus de 322 € d’attributions par an, versés par le comité d’entreprise. Cela s’appliquerait à l’ensemble des activités proposées par le CE.

Les termes utilisés par le gouvernement « d’optimisation sociale » ou de « niche sociale », entre autres, nous apparaissent comme étant totalement inappropriés en la matière.

Les CE ont 70 ans. En 70 ans, le paysage social, le tissu économique, les pratiques culturelles, sportives et de loisir des salariés ont profondément évolué. Malgré cela, les CE furent, tout au long de ces années, les acteurs de nombreuses avancées et réalisations au service des salariés.

Si ce texte voit le jour, ce serait une véritable atteinte au fonctionnement des CE en taxant les activités qui créent et développent le lien social dans une entreprise, mais également à l’ensemble des associations sportives, culturelles ou du tourisme social…

Montreuil le 20 octobre 2016