ESPAGNE : INDRA condamnée pour sous-traitance illégale - Dérive des réformes libérales du travail

Lundi 1er août 2016, par Furyo // International

Le secrétaire général du Travail, des Affaires Sociales et des Familles de la Generalitat (organisation politique de la communauté autonome de Catalogne), Josep Ginesta, a affirmé ce mercredi qu’ils ont confirmé une sanction de 185.000 euros à l’entreprise Indra pour « prêt illégal de travailleurs ». INDRA est le groupon technologique fleuron espagnol, à l’image de Capgemini en France.

Comme il l’a expliqué ce jeudi en conférence de presse de l’Enquête de Population active (EPA), INDRA aurait participé à une « chaîne de sous-traitance de travailleurs », et le secrétaire général a souligné que la réforme du travail que le Gouvernement du Parti Populaire a faite en 2012 a facilité ce type de pratiques.

« L’aggravation du marché du travail a une relation avec ces nouvelles formes d’assouplissement, qui aggravent les salaires et les conditions de travail des personnes », a-t’il insisté, et a souligné le nécessité d’une contre-réforme du travail pour annihiler cette tendance.

Lire l’article complet sur le site de nos camarades des CCOO Sogeti.

Répondre à cet article