UN 18 MAI QUI FERA DATE DANS LE TRAITEMENT DES SALAIRES DES GRANDS DIRIGEANTS

Jeudi 19 mai 2016, par Furyo // UES Capgemini

18 mai 2016, une journée mémorable pour les 80 militants CGT Capgemini mobilisés devant le pavillon d’Armenonville, mais également pour les actionnaires et le PDG du groupe Capgemini qui ont assisté à l’assemblée générale annuelle du groupe.

Un buzz médiatique ? Peut être en première apparence, mais avant tout ce qu’il faut retenir de cette journée c’est la formidable détermination des manifestants qui étaient venus crier haut et fort l’indignation des salariés du groupe Capgemini devant l’indécence de la proposition d’augmentation du revenu de leur PDG de +18 %, du partage de 30M€ par les 24 plus hauts dirigeants du groupe, et bien sur l’augmentation de 12,5 % des dividendes.

Deux pizzas et un café pour les salariés, 100 000€ par mois pour le grand patron… Voilà la différence de traitement entre les efforts accomplis par les 20 000 salariés du groupe en France et leur patron.

Cela ne peut plus durer. Au lendemain des déclarations de François Hollande réclamant une loi pour que les actionnaires contrôlent les salaires des dirigeants des grandes entreprises, notre manifestation de colère ne pouvait qu’être relayée massivement par les plus grands médias radios, télévision et papiers de tout le pays.

Un emballement médiatique qui s’est délecté et alimenté de tous les chiffres flagrants de l’indécence vécue, que nous étions en mesure de produire. Rien de plus facile, ces chiffres sont connus dans toutes les instances de représentation du personnel, et communiqués dans le document d’accompagnement de l’assemblée annuelle des actionnaires.

La CGT Capgemini n’a rien inventé. Nous nous sommes contentés de lire, analyser et commenter les chiffres qui prouvent sans conteste l’injustice que nous vivons tous les jours et que nous dénonçons à longueur d’année.
Nous nous sommes faits le relais, après les affaires Carlos Ghosn (Renault) et Carlos Tavarez (PSA) des dizaines de milliers de salariés des autres grands groupes français qui vivent la même indignation et n’en peuvent plus de subir.

Nous avons exprimé notre indignation aux actionnaires (petits porteurs, les grands investisseurs institutionnels ne viennent pas dans ces assemblées…), et à Paul Hermelin.

Avons nous été entendu ? Cela nous pouvons le confirmer, entendus et écoutés. Notre indignation a été partagée par certains actionnaires, malgré les tentatives de dénégations non crédibles du PDG devant l’assemblée. La lecture de notre lettre ouverte en a dérangé certains, se croyant alors légitimes à exprimer des paroles indécentes que nous publierons dans une autre communication.

Nous avons été écoutés, notre revendication concernant la différence de salaires femmes/hommes est bien devenue un sujet majeur de négociation, et les licenciements « El Khomri » que nous dénoncions sur le site de Toulouse Sogeti HT feront l’objet d’un réexamen et comme l’a convenu Hubert Giraud (DRH Groupe Monde), tout le monde ressortirait grandi d’une issue heureuse sur ces cas particuliers mais qui annoncent une tendance généralisée.

Nous ne nous arrêterons pas là !

Lisez une première sélection d’articles de presse relatifs à cette manifestation :

Mediapart (18/05/2016) - Lettre ouverte de la CGT Capgemini à Paul Hermelin

Le Parisien (18/05/2016) - Rémunération des patrons - l’augmentation du PDG de Capgemini fait tousser la CGT

Libération (18/05/2016) - A Capgemini, un revenu de 4,8 millions voté à 91 %

France Info (18/05/2016) - Capgemini : pour le patron, « 100.000 euros d’augmentation, pour un salarié moyen, 22 euros brut »

Le Figaro (18/05/2016) - Rémunération des dirigeants : un amendement pour donner plus de pouvoir aux actionnaires

L’Expansion (18/05/2016) - Capgemini : le salaire du PDG augmente de 18%, la CGT proteste

RTL (18/05/2016) - Le patron de Capgemini, proche de François Hollande, a obtenu une augmentation de salaire de 18%

Challenges (18/05/2016) - La rémunération de Paul Hermelin chez Capgemini fait aussi des vagues

BFMTV (19/05/2016) - Salaire des patrons : chez Capgemini, Xavier touchera 22 euros de plus par mois, « deux pizzas et un café »

Rue89 - Météo : il va pleuvoir des signaux de gauche d’ici 2017

Répondre à cet article