Sogeti High Tech : Dernière version de la note Cross-Staffing - Des avancées majeures à confirmer

Lundi 15 février 2016, par Furyo // Capgemini DEMS (Ingénierie)

 La dernière version de la note proposée par la direction sur les missions en déplacement (cross-staffing) nous a été présentée.

Cette note n’est pas parfaite mais apporte trois avancées majeures :

  • Les règles de fonctionnement sont regroupées au sein d’une même note, connue par tous.
  • La note liste les motifs légitimes de refus de mission (*).
  • Un début de reconnaissance du salarié avec le versement d’une prime (malheureusement qu’au bout de 6 mois de cross staffing, il reste encore des choses à améliorer...)

Tout cela a été obtenu grâce au soutien des salarié-e-s à travers leur participation massive à la pétition l’été dernier pour demander cette note.

Merci d’avoir appuyé notre démarche qui a démarré au printemps 2015 :

  • Groupes de travail avec les salarié-e-s
  • Réunions publiques
  • Création d’un document avec les attentes des salarié-e-s
  • Mobilisation des élu-e-s CGT et FO :
    • Délégué-e-s du Personnel qui ont porté le sujet
    • CE
    • et enfin CHSCT
    • Action de l’inspection du travail

Merci d’avoir participé activement.
 
A ce moment, nous pensons en particulier aux salarié-e-s :

  • qui ont enduré l’insupportable : devoir choisir entre leur boulot et leur famille,
  • qui ont été licencié-e-s pour avoir choisi leur famille,
  • qui ont souffert de toutes ces pressions.

 Aujourd’hui, avec cette note, cela n’arrivera plus.

Rien que pour cela, nous sommes heureux de voir naître cette note. Elle nous permettra de mieux vous défendre.
 
Il faudra sans doute l’améliorer à l’usage (limitation de la durée des missions, prise en compte des temps de déplacement, enchaînement des missions, etc…) comme l’a très bien souligné le CHSCT, mais déjà, actons sa mise en place et remontez-nous toutes les sollicitations concernant les missions en déplacement.
 
Ce résultat nous conforte dans notre action : toujours à votre écoute et œuvrer pour l’intérêt des salarié-e-s. Nous comptons sur votre soutien pour continuer…
 
 

 (*) Motifs légitimes de refus de mission :

« Le collaborateur informe le management ou/et le RRH des „éléments vérifiables“ de nature à constituer un motif légitime de refus de mission.
Tout type de document émanant d’un organisme public peut servir de justificatif – CPAM (Assurance Maladie), MDPH (Handicap), Tribunal,..
La situation du collaborateur sera étudiée au cas par cas. La confidentialité des informations est garantie au collaborateur.
La jurisprudence reconnaît comme motif légitime de refus : la garde d’un enfant handicapé, une garde parentale alternée d’enfants en bas âge, des problèmes de santé,.. 
 »