COMMUNIQUE DE PRESSE CGT CAPGEMINI - 4 FEVRIER 2016 - LA REPRESSION SYNDICALE S’AGGRAVE CHEZ CAPGEMINI

Jeudi 4 février 2016 // UES Capgemini

La répression syndicale à l’encontre de la CGT s’aggrave dans le groupe Capgemini

Le mois dernier notre syndicat a lancé une campagne de soutien et de défense de deux de nos militants attaqués par la direction et menacés de licenciement pour des faits que nous savons maintenant complètement injustifiés et dérisoires.

La campagne de soutien et les actions menées qui les ont obligés à revenir sur leur décision, les ont manifestement tellement contrariés que leurs actions de répression syndicale se sont accentuées.

Hier 3 février, la Direction des Affaires Sociales du groupe Capgemini a franchi une limite intolérable. Ordre a été donné aux managers RH de proximité de surveiller les activités des militants CGT et d’expulser des sites celles et ceux qui se permettaient d’aller à la rencontre des salariés, bafouant ainsi tous les droits syndicaux dont nous disposons.

Cet ordre a été mis à exécution dès hier matin sur le site de Lille. L’un de nos délégués syndicaux distribuant une enquête de satisfaction aux salariés s’est vu expulsé du site par une RH aux ordres. Bien sur, une plainte a été immédiatement déposée, mais est-ce des relations normales entre des représentants du personnel et des représentants de la direction ?

Il s’agit d’une attaque frontale de la direction du groupe Capgemini, qui prétend vouloir ainsi empêcher un enveniment de la situation entre eux et la CGT. Bien au contraire, elle ne fait que la détériorer et curieusement seule la CGT est visée par ces attaques alors que nous ne sommes qu’à quelques semaines des élections professionnelles.

 Nous dénonçons ces agissements et nous ferons tout pour que cela cesse !

S’ils croient pouvoir nous faire taire, ils se trompent. Ces agissements ne font que renforcer notre détermination, et en ce jour d’appel à mobilisations en soutien à nos 8 camarades de Goodyear et contre toutes les formes de répression syndicale, notre syndicat CGT Capgemini assure qu’il sera dans cette bataille et invite tous les salarié-e-s du groupe Capgemini à se mobiliser.

 PAS DE CONQUETE SOCIALE SANS LIBERTES SYNDICALES !

Répondre à cet article