14 DECEMBRE 2018 TOUTES ET TOUS EN GREVE RECONDUCTIBLE

Pour augmenter notre pouvoir d’achat, Capgemini doit augmenter nos salaires


Pour augmenter notre pouvoir d’achat, Capgemini doit augmenter nos salaires

La CGT Capgemini appelle à une journée de grève et à participer à toutes les mobilisations sur tout le territoire le 14 décembre 2018, avec pour objet :

  • l’ouverture immédiate des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO),
  • pour les ETAM, pas de salaire inférieur à 1,2 fois le SMIC
  • pour les ingénieurs et cadres pas de salaire inférieur au PMSS (3311€ bruts mensuels)
  • l’atteinte immédiate de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : à travail égal, salaire égal
  • une augmentation générale de 1000 € annuelle pour toutes et tous
  • la mise en adéquation du référentiel métier avec les coefficients de la Convention Collective Nationale
  • la réduction temps de travail à 32H hebdomadaire
  • la mise en place de mesures et de contrôles du volume et de la charge de travail
  • la fin de la politique du « up or out » avec la fin des EDP et du système de notation subjectif.

La question sociale n’a jamais été aussi prégnante. Les politiques libérales ont produit une profonde régression sociale et une explosion des inégalités. La préoccupation grandissante d’une majorité de la population est simplement de savoir comment boucler les fins de mois. La baisse du niveau de vie est une réalité dans notre pays.

Un groupe comme Capgemini avec les « valeurs » qu’il entend défendre ne devrait pas accepter que ses salariés perdent du pouvoir d’achat chaque année. Que penser de la dernière déclaration en off du DRH monde : « Capgemini n’a pas à garantir le pouvoir d’achat des salariés ». Formidable déclaration idéologique patronale !

Et pendant ce temps là, tous les directeurs généraux des entités du groupe, tout comme les membres du Conseil d’Administration roulent en TESLA, à nos frais ! La transition écologique n’est pas permise à tout le monde manifestement.

Pas étonnant que dans ces conditions, la colère populaire explose. La CGT Capgemini partage cette colère. Elle s’inscrit dans les mobilisations en cours, et elle a toute légitimité à le faire, en apportant ses revendications, pour le progrès social et pour une société meilleure tout en condamnant toute dérive raciste, sexiste, homophobe ou poujadiste.

Le débat avec les salarié-e-s, les retraités, les privé-e-s d’emploi est plus que jamais nécessaire. L’enjeu est de construire une mobilisation de grande ampleur qui, par les grèves dans les entreprises, les manifestations de rue, le blocage de secteurs clés de l’économie, pourra stopper la spirale ultralibérale qui s’abat sur nous depuis des décennies.

Alors que les caisses sont pleines grâce à nos efforts, si nous sommes peu ou pas augmentés, c’est parce que les augmentations sont réservées aux hauts managers, dirigeants et actionnaires. Depuis des années, les syndicats majoritaires, en signant des pseudos accords, cautionnent cette politique. Ça suffit !

14 DECEMBRE 2018 - TOUTES ET TOUS EN GREVE RECONDUCTIBLE

Pour augmenter notre pouvoir d’achat, il n’y a pas de meilleure réponse que d’augmenter nos salaires !


vendredi 14 décembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

CE N’EST PAS UNE PRIME POUR SAUVER LE SOLDAT MACRON QUE NOUS VOULONS, MAIS DES AUGMENTATIONS !

La direction du groupe Capgemini a annoncé fièrement ce jeudi la distribution d’une prime défiscalisée et désocialisée de 1000€ pour les salaires inférieurs à 30k€ annuels et de 500€ pour les salaires annuels compris entre 30 et 35k€.

Ne nous trompons pas, cette prime sélective, n’est rien d’autre qu’une rustine pour tenter d’étouffer les colères actuelles des travailleurs.

Cette prime est une nouvelle caution des patrons du CAC40, dont Paul Hermelin pour sauver le soldat Macron dont ils ont largement financé la campagne présidentielle 2017 et qui depuis applique en bon commis leur politique ultralibérale au seul profit des plus riches et du capital.

Non seulement cette prime ne concerne que 25 % des 24000 salarié.e.s du groupe Capgemini, mais sa désocialisation et sa défiscalisation va dans le sens de l’appauvrissement de notre protection sociale.

Sous couvert d’un « cadeau » aux plus démunis, il s’agit en fait d’accélérer la libéralisation des services publics, de la sécurité sociale, des régimes de retraite et du chômage, en privant les caisses des nécessaires ressources.

Sous couvert donc d’une soit disant réponse aux revendications populaires exprimées par les travailleurs sur les rond points ou dans les grèves d’entreprise, le gouvernement par l’intermédiaire de nos patrons accélère sa politique toujours plus en défaveur des travailleurs.

Voilà comment les actionnaires et le dirigeants du groupe pillent les bénéfices que nous produisons.

Pour la CGT Capgemini, il n’y a aucune raison de ne pas accéder à nos revendications :

  • Augmentation générale de 1000 € annuelle pour toutes et tous
  • Pour les ETAM, pas de salaire inférieur à 1,2 fois le SMIC
  • Pour les ingénieurs et cadres pas de salaire inférieur au PMSS (3311€ bruts mensuels)
  • Atteinte immédiate de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : à travail égal, salaire égal
  • Mise en adéquation du référentiel métier avec les coefficients de la Convention Collective Nationale
  • Réduction temps de travail à 32H hebdomadaire
  • Mise en place de mesures et de contrôles du volume et de la charge de travail
  • Fin de la politique du « up or out » avec la fin des EDP et du système de notation subjectif.

Articles les plus récents

mercredi 12 décembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

Eléments d’analyse des annonces de MACRON sur le pouvoir d’achat (Note du pôle économique CGT)

Quelques éléments d’analyse des annonces du Président de la République
Introduction La tonalité générale des annonces faites par le Président des riches reste dans une logique libérale de favoriser la politique de l’offre au service des entreprises, en maintenant le cap sur la volonté de ne pas permettre (...)

vendredi 23 novembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

NÉGOCIATION ACCORD FORMATION PROFESSIONNELLE

La CGT n’a pas signé l’accord de 2015. Les raisons en sont multiples mais entre autres compte tenu du fait que nos revendications n’avaient pas été entendues, pour vous en donner un aperçu voici l’introduction de nos revendications de 2015 : "La formation n’est pas un but en soi. On se forme pour se (...)

mardi 6 novembre 2018
par  Marrychka

FLASH CE ATS-INFRA - octobre 2018

◊ Comité d’Entreprise OU petit théâtre ? : Le slogan ironique d’un film à l’affiche est : « il n’y a pas de grand pays sans grands patrons ». Mais il semblerait que le slogan de nos dirigeants capgeminiens soit plutôt : « il n’y a pas de grande entreprise sans bons élus ». Les « bon élus » ce sont ceux (...)

mardi 9 octobre 2018
par  Furyo

TOUS EN GREVE ET EN MANIFESTATION LE 9 OCTOBRE POUR UN VRAI PROGRES SOCIAL

Contre la casse de notre modèle social et pour un vrai progrès social Tous en grève et en manifestation le 9 octobre
Le syndicat CGT Capgemini appelle l’ensemble des salarié.e.s à faire grève et à manifester contre cette politique de destruction de nos acquis sociaux, qui engendre inégalités et (...)

lundi 1er octobre 2018
par  Marrychka

FLASH CE ATS-INFRA

◊ DÉCLARATION CGT AU CE : Dans tous les CDS, centre de services, la mise en place des réorganisations annoncées donne le ton pour cette rentrée. C’est la fin de la période estivale avec la nouvelle gouvernance qui met tout le monde au pas. Le projet Lead, la fusion avec Capgemini TS, le partenariat (...)

lundi 23 juillet 2018
par  CGT CAPGEMINI

PROSODIE PSE DÉGUISÉ ? LA DIRECTION DANS LE VISEUR DE L’INSPECTION DU TRAVAIL ...

Nous le savons déjà depuis plusieurs années, nous ne parlons plus dans le groupe Capgemini de PSE (plan de sauvegarde de l’emploi)... et pourtant ....
Combien d’entités se sont vues « vidées de leur pulpe » comme on dit par le biais de « départs volontaires » monnayés par la direction ?. Eh oui un PSE ça (...)

mardi 17 juillet 2018
par  CGT CAPGEMINI

Mouvement pour les salaires : première victoire !

Première victoire face à la direction pour les salariés en mission chez Airbus D&S.
Après trois mois de silence ou presque la direction de Sogeti High Tech consent à communiquer au sujet des salariés qui ont débrayé et ont fait des rassemblements pour exprimer leur exaspération de la politique (...)

lundi 16 juillet 2018
par  CGT CAPGEMINI

Communiqué de presse : Pas d’accord égalité chez Capgemini !!!

Pas d’accord égalité chez Capgemini !!!
Au sortir des négociations sur l’égalité professionnelle chez Capgemini, première Entreprise de Services Numérique en France et côtée au CAC40, la majorité des organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC et CGT) a refusé de signer le semblant d’ accord (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


8 sites référencés au total

Brèves

26 juin 2015 - LOI MACRON - NON AU BLANCHIMENT DES LICENCIEMENTS ABUSIFS

Plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif : le gouvernement veut museler les (...)

6 avril 2015 - La nouvelle fausse bonne idée de Macron et Rebsamen : le contrat de mission.

Selon le Parisien, les Ministres Macron et Rebsamen envisage de remettre au gout du jour le (...)

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)