Mobilisation des salariés de Sogeti High Tech Airbus Toulouse.

Plusieurs salariés de Sogeti High Tech en mission sur le site toulousain de Airbus Defense And Space ont spontanément sollicité les élus de la CGT Capgemini car ils ne supportent plus de ne pas être reconnus pour le travail qu’ils réalisent depuis des mois, des années.

Alors qu’ils n’ont plus d’augmentation individuelle depuis plusieurs années, les objectifs sont chaque année plus forts, voire inatteignable.

Pourtant leurs efforts ne se retrouvent pas dans leur évaluation.

Ils ont pourtant joué le jeu de ce système d’évaluation. Ils ont beaucoup donné.

A tel point qu’aujourd’hui le site Airbus Defense And Space compte plusieurs dizaines de salariés de Sogeti High Tech qui donnent satisfaction et permettent à l’entreprise de se développer dans le secteur spatial. La direction de Sogeti High Tech en a même fait un axe de sa stratégie d’entreprise comme décliné dans ces nombreuses communications internes.

Aujourd’hui ces salariés n’en peuvent plus de cette politique salariale qui leur fait perdre chaque année du pouvoir d’achat alors que l’essentiel de la richesse produite est captée par les actionnaires et que le peu qui reste est partagé entre les managers qui évaluent ces salariés.

Ils rejettent ce système d’évaluation qui va trop loin, qui est au mieux inutile et qui leur faire perdre un temps précieux pour leur mission…. quand ce système, néfaste, ne les affectent pas et n’altère pas leur santé.

En effet, les objectifs sont en nombre inconsidérés. Ils sont vagues. Ils se rapportent « a des attendus de leur grade » (cette classification propre au groupe Capgemini et décoréllée de la qualification conventionnelle). Enfin, des objectifs commerciaux ou non liés à la mission, apparaissent.

Ils savent déjà que leurs objectifs seront dans le meilleur des cas atteints…mais à quel prix !

Le travail réalisé n’est pas mis en avant mais par contre il est souligné des points négatifs, les fameux « axes d’amélioration » qui permettront à la direction de se séparer facilement de ses salariés une fois la mission terminée.

Ce système est inique et les stresse au plus haut point. Leur ras-le-bol est total.

Ces salariés ont choisi la CGT Capgemini pour s’adresser à la direction, voici ce qu’ils revendiquent :

Politique salariale :

  • Pour compenser l’absence d’augmentation individuelle depuis de nombreuses années :
    • 10% d’augmentation applicable immédiatement.
  • Pour ne plus subir de perte de pouvoir d’achat :
    • Les années suivantes une augmentation au moins du coût de la vie

Avoir des objectifs liés à la mission :

    • Revue des objectifs 2018 pour supprimer les objectifs non directement liés à la mission et les objectifs à caractères commerciaux.
    • Avoir des objectifs réellement SMART.
    • Avoir le droit d’être accompagné par un délégué du personnel lors de ces revues d’objectifs, des futurs EDP et futures restitution de CED.

Externalisation :

    • Réintroduction des frais de déplacement dans le salaire (net) quand une externalisation est effective

Si la revendication salariale est « classique » tant la politique salariale de Sogeti High Tech et du groupe Capgemini en la matière est désastreuse (les salariés perdent du pouvoir d’achat chaque année), la partie concernant les objectifs et le système d’évaluation est plus surprenante.

En effet, les objectifs au sein d’un système d’évaluation sont des outils de la direction pour amener les salariés à produire plus d’efforts d’une année sur l’autre. Même si les objectifs sont en théorie établis conjointement, c’est un système qui est subit par les salariés plus qu’une réelle aspiration de leur part.

Et les salariés qui mettent au cœur de leurs revendications ce qui semble être de simples bonnes pratiques concernant leurs objectifs, montre à quel point ce système a dérivé. Ils le rejettent aujourd’hui.

Or, ces salariés ont obtenu la confiance de leur client puisque leur mission est régulièrement renouvelée, gage de confiance, de compétence et de satisfaction.Les prix de facturation n’étant pas ceux du bâtiment, il est bien évident qu’une prestation qui ne donne pas satisfaction ne peut pas durer dans le temps.

Cela démontre également l’attachement de ces collègues à la qualité de leur travail : oui ils veulent que leur travail soit reconnu pour ce qu’il est et qu’il ne soit pas parasité par des tâches qui n’entrent pas directement dans le cadre de leur mission et qui ne sont pas reconnues lorsqu’elles sont effectuées avec succès.

De plus, du fait de la technicité de leur métier, ces salariés n’ont pas les moyens d’atteindre des objectifs à caractère commercial. On peut donc comprendre la difficulté devant laquelle ils se trouvent et le stress que cela engendre.

Enfin, une telle opacité autour de ce système d’évaluation ne peut que laisser craindre des méthodes illicites de sous-notations mise à jour par plusieurs enquêtes journalistiques. De ce point de vue, ce besoin de justice explique le droit exprimé d’être accompagné par un représentant du personnel lors des entretiens annuels.

Quand on n’a rien à cacher, il n’y a pas de raison de ne pas accepter la présence d’un tiers.

Que demandent ces salariés de Sogeti High Tech ?

Etre récompensés de leurs efforts et que leur travail soit reconnu avec des pratiques correctes d’évaluation. Est-ce déraisonnable ?


mardi 17 avril 2018
par  CGT CAPGEMINI

ORANO/SPIE/CAPGEMINI : Synergie, Communication & Euthanasie

« Synergie et Communication »

JPEG - 104.5 ko
C’est pour le bien de notre Groupe. On va vous remplacer mais vous n’allez rien sentir !

Vous êtes conviés à rejoindre cette réunion par conférence téléphonique. C’est ainsi qu’on a fait passer le mot aux travailleurs du « End User Services ». Croyant encore être les pantins d’un énième plan de communication ceux-ci se sont connectés pour apprendre... Que leur boulot avait été refilé à SPIE- ICS !!!

Un peu comme si au milieu du courrier s’était glissé un avis d’expulsion. Bon, on vous la fait brève :il faut dissocier le « End-User-Services » national où l’on ne marge pas suffisamment et qu’on refourgue à Spie et le contrat Orano. Ce dernier, pourtant signé jusqu’en 2024 a été remis sur le tapis. Conclusion, le client Orano a aussi choisi Spie pour son service utilisateur. Vous comprenez, ce n’est pas la faute de Capgemini !

Les intéressés témoignent :

Ils nous ont sorti leur speach comme ça ! On est tous restés sur le cul même les managers directs ne s’y attendaient pas. Ils nous ont dit : « vous avez des questions ? » Il y a eu un grand silence et puis un manager national a pu intervenir mais quand certains ont voulu poser une question la prise de parole ne fonctionnait pas...
Tout ça est incompréhensible. On fait ce boulot depuis des années. Le service avait déjà subi des tas de réorg du temps d’Euriware, Capgemini nous a dit qu’ils allaient nous montrer comment travailler. Tout ce qui s’est passé c’est qu’ils ont encore diminué nos effectifs. Aujourd’hui on croule sous les demandes. Ce que nous traitions dans la journée auparavant, les utilisateurs doivent parfois attendre plus d’une semaine avant notre passage. Ils cassent tout et après ils disent que ça ne marche pas, résultat on vient nous dire qu’on n’a plus de boulot. Et on va faire quoi maintenant ?

Et pour les salariés Sogeti France du service de proximité, l’ingénierie poste de travail, qualiparc=>DEHORS ?
Non, en fait, une moitié irait refiler nos compétences à SPIE pendant 1,5 an, l’autre moitié dans le Bench ! Mais qui ? Lesquels ?... Vous en saurez plus dans un mois... Mais ayez confiance, n’ayez aucune inquiétude !

SPIE ICS

A ce jour rien n’existe chez Spie ICS pour effectuer l’activité. Ils ne connaissent pas nos spécificités. Spie ICS, gagnante du contrat avec Orano, donnera certainement l’activité à sa filiale Spie infoservices dont aucun salarié n’est situé à moins de 250km
JPEG - 177.9 ko

Voilà, tout s’est parfaitement déroulé, la dégraisseuse poursuit son œuvre


Articles les plus récents

mercredi 11 avril 2018
par  CGT CAPGEMINI

Déclaration CFE-CGC, CFDT, CGT et FO portant sur la négociation de l’accord « Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la parentalité et l’équilibre des temps au sein de l’UES Capgemini »

Les 4 organisations syndicales (CFE-CGC, CFDT,CGT et FO) annoncent de façon commune vouloir faire figurer les engagements suivants dans l’accord « Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, la parentalité et l’équilibre des temps au sein de l’UES Capgemini »
Rattrapage salarial F/H : (...)

vendredi 6 avril 2018
par  Marrychka

FLASH CE mars 2018

Voici notre flash mensuel, fait de petits bouts d’informations récoltés, ramassés, rapportés, reçus...car le 22 mars vos élus et la représentante CGT n’étaient pas présents au CE. Nous étions tous mobilisés pour la défense de nos droits.
◊ LE 22 MARS, GRÉVE POUR NOS DROITS : APPEL DE LA CGT CAPGEMINI (...)

mercredi 28 mars 2018
par  Manu

Les salariés Sogeti High Airbus Toulouse se mobilisent pour leur rémunération

Revendications des salariés en mission chez Airbus D&S Toulouse
Les salariés de Sogeti High Tech en mission sur le site d’Airbus D&S Toulouse réunis ce mardi 27 mars 2018 présentent les revendications suivantes :
Politique salariale :
Pour compenser l’absence d’augmentation individuelle (...)

vendredi 23 mars 2018
par  CGT CAPGEMINI

Comment la direction de Capgemini voit le droit à la déconnexion !

Déclaration CGT Capgemini du 23 mars 2018
Ce 21 mars 2018, la direction de Capgemini a envoyé aux syndicats un projet d’accord sur le droit à la déconnexion, en vue de la troisième réunion de négociation sur ce sujet important pour la protection de la vie privée et de la santé des salarié.es. Si le (...)

mercredi 21 mars 2018
par  Manu

Le 22 mars : toutes et tous mobilisés pour nos droits !

Après 5 ordonnances détruisant les droits des travailleurs, donnant toujours plus de pouvoirs aux employeurs, l’ordonnance-balai publiée en février a réservé son lot de surprise !
Aux régressions déjà en vigueur s’ajoute notamment la possibilité d’extension des forfaits-jours à l’ensemble des (...)

mardi 13 mars 2018
par  Marrychka

FLASH CE février 2018

◊ NOTRE DÉCLARATION : Les élus du Cotentin, après avoir alertés sur plusieurs événements en lien avec des réorganisations en cours sur les sites cherbourgeois, réussissent à obtenir, non sans mal, une réunion extraordinaire sur le sujet. Pour cette réunion, Mr Bécane s’oppose à la présence des élus (...)

mercredi 7 mars 2018
par  Marrychka

Gagnons l’égalité - 8 mars 2018

Appel à l’action et à la grève le 8 mars : GAGNONS l’ÉGALITÉ ! Appel à l’action et à la grève le 8 mars : GAGNONS l’ÉGALITÉ Négociations égalité professionnelle chez Capgemini : Ou en sommes-nous ? Les femmes, cibles privilégiées des ordonnances Macron… La négociation sur l’ égalité professionnelle est en (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


8 sites référencés au total

Brèves

26 juin 2015 - LOI MACRON - NON AU BLANCHIMENT DES LICENCIEMENTS ABUSIFS

Plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif : le gouvernement veut museler les (...)

6 avril 2015 - La nouvelle fausse bonne idée de Macron et Rebsamen : le contrat de mission.

Selon le Parisien, les Ministres Macron et Rebsamen envisage de remettre au gout du jour le (...)

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)