Toutes et tous en grève le 5 février !

Pour notre pouvoir d’achat, pour nos salaires, nos conditions de travail.


Pour les actionnaires

La CGT Capgemini revendique :

  • Augmentation générale de 1.000 € annuelle pour toutes et tous
  • Pour les ETAM, pas de salaire inférieur à 1,2 fois le SMIC
  • Pour les ingénieurs et cadres, pas de salaire inférieur au PMSS (3.311 € bruts)
  • Atteinte immédiate de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : à travail égal, salaire égal
  • Mise en adéquation du référentiel métier avec les coefficients de la Convention Collective Nationale
  • Réduction temps de travail à 32 H hebdomadaires
  • Mise en place de mesures et de contrôles du volume et de la charge de travail
  • Fin de la politique du « up or out » avec la fin des EDP et du système de notation subjectifs

Le peu qui est donné profite surtout aux managers …
le 8% des mieux payés captent 30% des augmentations

Comme le gouvernement qu’ils soutiennent nous avons devant nous des dirigeants qui agissent pour leur seul profit.
Tout augmente sauf les salaires, ça suffit !


vendredi 14 décembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

CE N’EST PAS UNE PRIME POUR SAUVER LE SOLDAT MACRON QUE NOUS VOULONS, MAIS DES AUGMENTATIONS !

La direction du groupe Capgemini a annoncé fièrement ce jeudi la distribution d’une prime défiscalisée et désocialisée de 1000€ pour les salaires inférieurs à 30k€ annuels et de 500€ pour les salaires annuels compris entre 30 et 35k€.

Ne nous trompons pas, cette prime sélective, n’est rien d’autre qu’une rustine pour tenter d’étouffer les colères actuelles des travailleurs.

Cette prime est une nouvelle caution des patrons du CAC40, dont Paul Hermelin pour sauver le soldat Macron dont ils ont largement financé la campagne présidentielle 2017 et qui depuis applique en bon commis leur politique ultralibérale au seul profit des plus riches et du capital.

Non seulement cette prime ne concerne que 25 % des 24000 salarié.e.s du groupe Capgemini, mais sa désocialisation et sa défiscalisation va dans le sens de l’appauvrissement de notre protection sociale.

Sous couvert d’un « cadeau » aux plus démunis, il s’agit en fait d’accélérer la libéralisation des services publics, de la sécurité sociale, des régimes de retraite et du chômage, en privant les caisses des nécessaires ressources.

Sous couvert donc d’une soit disant réponse aux revendications populaires exprimées par les travailleurs sur les rond points ou dans les grèves d’entreprise, le gouvernement par l’intermédiaire de nos patrons accélère sa politique toujours plus en défaveur des travailleurs.

Voilà comment les actionnaires et le dirigeants du groupe pillent les bénéfices que nous produisons.

Pour la CGT Capgemini, il n’y a aucune raison de ne pas accéder à nos revendications :

  • Augmentation générale de 1000 € annuelle pour toutes et tous
  • Pour les ETAM, pas de salaire inférieur à 1,2 fois le SMIC
  • Pour les ingénieurs et cadres pas de salaire inférieur au PMSS (3311€ bruts mensuels)
  • Atteinte immédiate de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes : à travail égal, salaire égal
  • Mise en adéquation du référentiel métier avec les coefficients de la Convention Collective Nationale
  • Réduction temps de travail à 32H hebdomadaire
  • Mise en place de mesures et de contrôles du volume et de la charge de travail
  • Fin de la politique du « up or out » avec la fin des EDP et du système de notation subjectif.

Articles les plus récents

jeudi 7 février 2019
par  Marrychka

OPP- Obsolescence Professionnelle Programmée

Enfin !... Enfin un directeur qui n’a pas la langue de bois : « Investissement zéro pour Cherbourg. Ca n’a jamais été prévu, on ne vous apprend rien » O. Tarrit Bien sûr, Cherbourg s’en doutait, on leur avait promis d’y développer le fameux centre de cyber-sécurité mondial que Nathalie-Kosciusko-Morizet (...)

jeudi 7 février 2019
par  Marrychka

FLASH CE ATS-INFRA janvier 2019

◊ DÉCLARATION CGT : ************************************************ L’année 2019 a-t-elle bien commencé ? On peut en douter quand on apprend que l’ancien responsable de la communication du groupe Capgemini, l’un des piliers historiques du parti La République en Marche, devient conseiller à l’Elysée. (...)

jeudi 24 janvier 2019
par  CGT CAPGEMINI

CE ATS INFRA : DECLARATION DE LA CGT CAPGEMINI DU 24 JANVIER 2019

L’année 2019 a-t-elle bien commencé ? On peut en douter quand on apprend que l’ancien responsable de la communication du groupe Capgemini, l’un des piliers historiques du parti La République en Marche, devient conseiller à l’Elysée. On savait que la connivence entre la politique et notre grand groupe (...)

jeudi 24 janvier 2019
par  CGT CAPGEMINI

NAO : DECLARATION DE LA CGT DU 24 JANVIER 2019

Au terme de la réunion 0 de la Négociation sur la rémunération, le temps de travail et le partage de la valeur ajoutée du 19 décembre dernier, nous avons eu la surprise d’avoir eu la présentation d’une proposition d’accord relatif à la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat au sein de l’unité économique (...)

mardi 18 décembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

« Il est l’or monseignor ! »

Ô notre bon sire Paulo,
Votre bonté octroie une généreuse offrande aux gueux de notre entreprise, une prime substantielle à déposer aux pieds de nos sapins. Ainsi nous pourrons investir dans une armoire en aggloméré afin d’y entreposer quelques banderoles. Vraiment, votre seigneurie est trop bonne (...)

mercredi 12 décembre 2018
par  CGT CAPGEMINI

Eléments d’analyse des annonces de MACRON sur le pouvoir d’achat (Note du pôle économique CGT)

Quelques éléments d’analyse des annonces du Président de la République
Introduction La tonalité générale des annonces faites par le Président des riches reste dans une logique libérale de favoriser la politique de l’offre au service des entreprises, en maintenant le cap sur la volonté de ne pas permettre (...)

Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sites favoris


8 sites référencés au total

Brèves

10 janvier - Plafond de la sécurité sociale

Evolution du plafond de la sécurité sociale 20182019 Plafond annuel 39 732€ 40 524€ Plafond (...)

26 juin 2015 - LOI MACRON - NON AU BLANCHIMENT DES LICENCIEMENTS ABUSIFS

Plafonnement des indemnités en cas de licenciement abusif : le gouvernement veut museler les (...)

6 avril 2015 - La nouvelle fausse bonne idée de Macron et Rebsamen : le contrat de mission.

Selon le Parisien, les Ministres Macron et Rebsamen envisage de remettre au gout du jour le (...)

13 février 2015 - CCE du 12 février 2015

Le premier Comité Central d’Entreprise de l’UES nouvellement reconfiguré s’est tenu le 12 février. (...)